Le calcul de la puissance d'un chauffage est indispensable pour votre confort mais également pour votre économie. Il faut bien connaître la puissance thermique de votre logement (pour le choix du générateur de chaleur) ainsi que celle de chaque pièce (pour le choix des radiateurs) avec la température extérieure de base (entre -5°C et -15°C suivant les régions). La puissance thermique nécessaire dépend de votre région mais surtout de votre niveau d’isolation.

Généralement, pour une hauteur de 2,5 m :

Logement construit avant 1975, sans isolation : entre 100 et 250 W/m2.

Logement construit dans les années 80 : entre 70 et 100 W/m2.

Logement RT 2005 : entre 40 et 80 W/m2.

Logement BBC ou RT 2012 : entre 15 et 30 W/m2.

Logement passif : inférieur à 10 W/m2.

 

Les fabricants vous proposent les radiateurs à eau chaude avec leur puissance thermique mentionnée. Celle-ci est calculée avec ∆T 50, c’est-à-dire l’écart entre la température moyenne d’un radiateur et la température ambiante. Par exemple, ∆T 50, la température moyenne d’un radiateur à eau chaude est de 70°C (75°C arrivée – 65°C sortie) sous la température ambiante de 20°C. Pour plus d’explication et de calculs, on vous conseille de consulter ces liens ci-dessous :

http://www.thermexcel.com/french/ressourc/chauffage_eau_chaude_surchauffee.htm

http://www.abchauffageconfort.com/techno/radiateurs_dim.htm

 

Si vous optez pour les générateurs de chaleur (PAC, chaudière à condensation, solaire thermique) qui sont plus efficaces avec les radiateurs basse température, une fois connue la puissance thermique nécessaire de chaque pièce, il faut bien connaître la puissance de chaque radiateur avec ∆T plus bas (vers ∆T 20).

 

En rénovation, si vous souhaitez installer la pompe à chaleur ou la chaudière à condensation, vérifiez d’abord la puissance thermique de vos radiateurs chacun avec ∆T 50 par rapport à la puissance thermique nécessaire dans chaque pièce (seule l’étude thermique pourra vous la dire avec précision). Généralement, ces radiateurs anciens sont conçus pour fonctionner en haute température (80-60°C). Si vous n’avez pas encore l’isolation thermique dans votre logement, voici cette occasion de faire des travaux d’isolation en tout gardant vos anciens radiateurs à eau chaude. Une fois isolée, la puissance thermique nécessaire de votre logement ou de chaque pièce est beaucoup plus basse par rapport au logement non isolé et vos radiateurs existants sont devenus trop puissants avec ∆T 50, on dit qu’ils sont surdimensionnés, il est possible de réduire la puissance de vos radiateurs en baissant la température d’eau de chauffage, du coup, ils sont devenus basse température et là, c’est parfait pour la chaudière à condensation ou la PAC.

 

Conseil : il faut d’abord faire des travaux d’isolation avant de changer la chaudière, pas l’inverse. Car les travaux d’isolation permet de diminuer les déperditions donc la puissance thermique de votre logement ce qui permet ensuite de prendre la chaudière moins puissante.