Un émetteur de chaleur est un élément d'un système de chauffage qui sert à transmettre la chaleur à l'objet, le matériau ou l'espace à chauffer. Dans le cas du chauffage central à eau chaude, les émetteurs de chaleur sont : radiateur, plancher chauffant, ventilo-convecteur, plafond chauffant, mur chauffant, batterie dans la ventilation.

 

Radiateur : un radiateur doit être constitué d'un matériau ayant une forte conductivité thermique (d'où l'utilisation courante de métal) et posséder une grande surface de contact entre les deux systèmes, ce qui explique les formes souvent complexes employées afin de maximiser les échanges thermiques.

Il existe 3 principaux types de matériaux de radiateur à eau chaude : en fonte, en acier, en aluminium.

En fonte, c’est des plus anciens radiateurs à eau chaude (fabriqués depuis le début du XXème Siècle jusqu’aux années 70). Ils ont une excellente inertie, c’est-à-dire ils restent encore chauds pendant quelques heures après que la chaudière soit éteinte. Mais ils sont lourds (environ 100 kg) et volumineux. Ils coûtent entre 300 et 900 euros (on les trouve encore dans quelques entreprises spécialisées). Ils sont solides, durables, on trouve encore des radiateurs de plus de 100 ans encore en bon état.

radiateur-ideal-neo-classic Source Image: radiateurfonte.com

En aluminium, ils existent depuis les années 70. Ils montent et descendent vite en température (peu d’inertie). Ils ont de nombreuses possibilités de formes (design). Leur coût : à partir de 30 euros (jusqu’à 1500 euros pour un radiateur design).

radiateur-lineal Source Image: emetteursdechauffage.com

En acier, c’est des radiateurs les plus utilisés surtout dans les constructions neuves. Ils montent vite en température et ils descendent doucement. Leurs formes sont plus simples. Leur coût : entre 30 et 700 euros.

radiateur-artis-11h-acier-4 Source Image: De Dietrich

Les radiateurs surtout basse température fournissent la chaleur bien confortable, on dit la chaleur douce. Ils sont assez réactifs.

 

Plancher chauffant : le chauffage au sol est une solution de chauffage discrète et efficace, comme le chauffage au plafond ou le chauffage mural. Un chauffage au sol est constitué d'un réseau de tubes hydrauliques installé au sol dans la dalle de béton. Ce réseau de câbles fonctionne en circuit fermé, comme tout autre circuit de chauffage central. Il peut d'ailleurs être couplé à des radiateurs à eau basse température. Il chauffe alors uniformément vos pièces. Cependant, il existe des chauffages au sol équipés d'un système de régulation permettant de contrôler la température pièce par pièce.

plancher-chauffant-600

L'installation d'un chauffage au sol à eau représente un investissement légèrement plus conséquent que l'installation d'un chauffage au sol électrique. Cependant, ce système de chauffage à basse température offre de nombreux avantages :

 - économique à l'usage.

 - évolutif.

 - production d'eau chaude sanitaire.

 - possibilité d'opter pour un chauffage au sol réversible pour rafraîchir la maison l'été.

Le coût de l’installation du plancher chauffant eau varie de 30 à 60 euros par m2 sans compter le prix du générateur de chaleur.

La réglementation dit que la température du sol ne doit pas dépasser 28°C pour éviter d’avoir un phénomène « jambes lourdes », donc la température d’eau du plancher chauffant ne doit pas dépasser 35°C. C’est pour ça qu’on dit le plancher chauffant basse température. Cette température peut être obtenue :

-         Soit le générateur de chaleur (surtout la PAC) envoie directement l’eau à 35°C au plancher chauffant.

-         Soit le générateur de chaleur (la chaudière gaz à condensation) envoie l’eau à température un peu plus élevée (45°C) (notamment s'il y a un circuit des radiateurs) et avant l’arrivée au plancher chauffant, il y a une vanne à 3 voies mélangeuse qui permet de mélanger l’eau plus chaude venue de la chaudière et l’eau de retour du plancher chauffant (moins chaude) pour obtenir l’eau à 35°C avant de l’envoyer au plancher chauffant.

Contrairement aux radiateurs à eau chaude, le plancher chauffant est peu réactif en raison de forte inertie du sol ce qui pose problème de la régulation de la température intérieure (matin froid, après-midi chaud).

 

Ventilo-convecteur : Le ventilo-convecteur est un appareil de traitement d'air destiné à refroidir ou à chauffer l'air qui le traverse. L'énergie thermique est apportée au ventilo-convecteur par une eau. L'air porté à la température voulue est soufflé directement dans le local. C’est un émetteur, l'air pris dans la pièce où il se trouve est filtré, puis traverse une ou deux batteries à eau avant d'être rejeté dans la pièce. Un ventilo-convecteur peut être placé au sol (sur pieds), fixé au mur (comme un radiateur), au plafond ou intégré dans le plafond.

photo-ventilo-convecteur Source Image: emetteursdechauffage.com

Le ventilo-convecteur comprend :

 - une turbine pour souffler l'air,

 - un filtre, pour filtrer l'air entrant,

 - une ou plusieurs batteries à eau, à travers lesquelles l'air circule pour être chauffé ou refroidi,

 - un bac de récupération de l'eau condensée,

 - un thermostat pour régler la température et la vitesse de ventilation.

La batterie à eau est alimentée par la pompe à chaleur. Quand la pompe à chaleur est réversible, elle peut alternativement chauffer ou refroidir la batterie du ventilo-convecteur, pour modifier la température de l'air dans le sens voulu. Enfin, le nombre de voies (deux ou trois) de la vanne du ventilo-convecteur permet une régulation plus ou moins précise.

L’avantage du ventilo-convecteur est qu’il est un seul appareil pour assurer le chauffage et la climatisation et qu’il est très réactif (plus que les radiateurs). Mais il n’a peu d’inertie et il peut être bruyant (turbine de ventilation). Et aussi, il y a un seul générateur de chaleur qui est compatible avec ce type d’émetteur, c’est la PAC (air/eau, sol/eau, eau/eau).

Il coûte entre 100 et 1000 euros par unité.

 

Plafond chauffant : le chauffage au plafond fait partie des systèmes de chauffage invisible comme le plancher chauffant et le mur chauffant. Comme le chauffage au sol, le chauffage au plafond chauffe par rayonnement donc il offre une chaleur homogène et confortable dans toute la pièce.

realisation_113_0 Source Image: Orcater

Par rapport au chauffage au sol, il possède l'avantage de mieux diffuser la chaleur :

 - pas de meubles qui retiennent la chaleur ;

 - revêtement plus mince qu'au sol.

De plus, il est plus facile à installer en rénovation. L'encombrement du système étant de 10 cm environ, il suffit d'avoir une hauteur de plafond minimum de 2,50 m, afin d'éviter une sensation de chaleur trop forte dans la pièce.

Malgré ces avantages, le chauffage au plafond reste peu utilisé par les particuliers en maison individuelle.

Le chauffage au plafond à eau est composé d'un tuyau en cuivre fixé au plafond.

Une eau provenant du circuit de chauffage central circule dans ce tuyau et diffuse ainsi la chaleur par rayonnement.

Ce type de chauffage au plafond peut être couplé à une chaudière ou à une pompe à chaleur. De plus, en l'utilisant avec une pompe à chaleur réversible, le chauffage au plafond assurera un rafraîchissement durant l'été.

Le coût de l’installation du plafond chauffant eau varie de 25 à 50 euros par m2 sans compter le prix du générateur de chaleur, soit légèrement moins cher que le plancher chauffant eau.

 

Mur chauffant : Le chauffage mural est un mode de chauffage invisible et efficace. Le chauffage mural est constitué de tuyaux alimentés par une chaudière ou une pompe à chaleur. La chaleur de l'eau circulant dans le mur est diffusée dans la pièce par rayonnement.

33-20-helioterre1 Source Image: groupes.sortirdunucleaire.org

Les tuyaux peuvent être installés de plusieurs façons :

 - fixés sur des rails de fixation, eux-mêmes fixés sur le mur.

 - intégrés lors de la construction du mur dans des briques alvéolées.

 - intégrés dans des panneaux fixés ensuite sur le mur.

Le chauffage mural peut donc s'intégrer en construction comme en rénovation.

Le mur peut ensuite être enduit comme un mur classique, puis recouvert de papier peint, de carrelage, etc.

L'avantage évident du chauffage mural est qu’il est invisible : plus de radiateurs fixés au mur !

De plus, le chauffage par rayonnement est particulièrement confortable :

 - chaleur homogène dans toute la pièce.

 - pas de circulation d'air donc pas de circulation de poussières : idéal pour les personnes allergiques.

De plus, le chauffage par rayonnement du chauffage mural engendre des économies. Vous chauffez en effet moins fort pour plus de confort ! Ainsi, avec la température intérieure ambiante de 18°C, ce mur chauffant apportera une sensation de chaleur comparable à des convecteurs réglés à 20-21°C.

Enfin, couplé avec une pompe à chaleur, le chauffage mural peut également assurer le rafraîchissement de votre logement comme le plancher chauffant ou le plafond chauffant.

Mais le chauffage mural est plus long à chauffer qu'un convecteur mais il accumule peu à peu la chaleur et la restitue doucement et longtemps.

Cependant, il est déconseillé de poser des meubles trop imposants contre le mur car ils risqueraient de bloquer le rayonnement.

Prenez garde également lors de l'installation de cadres ou tableaux à ne pas percer les tuyaux ! Pensez à conserver le plan d'installation !

Le coût de l’installation du mur chauffant eau varie de 50 à 80 euros par m2 sans compter le prix du générateur de chaleur. On recommande 20 m2 de chauffage mural pour une pièce de 40 m2.

 

Les émetteurs de chaleur haute température fonctionnent avec la température d’eau de 60-80°C.

Les émetteurs de chaleur moyenne température fonctionnent avec la température d’eau de 45-60°C.

Les émetteurs de chaleur basse température fonctionnent avec la température d’eau de 30-45°C.

 

Le plancher chauffant eau est souvent utilisée dans les constructions neuves car il peut fonctionner en basse température (inférieur à 35°C) et certains générateurs de chaleur (PAC, chaudière à condensation, solaire thermique) ont un rendement bien meilleur lorsque la température d’eau de chauffage est plus basse et donc des économies d’énergie plus importantes. Chez la plupart des maisons neuves, on installe le plancher chauffant eau au rez-de-chaussée et les radiateurs à eau chaude basse température à l’étage pour raison du budget (radiateurs sont moins chers que le plancher chauffant pour la même surface ou la même puissance donnée). Mais pour les constructions très basse consommation (BBC ou RT 2012), le plancher chauffant n’est pas trop conseillé car il n’est pas très réactif donc très difficile à réguler dans un logement très bien isolé ce qui peut entraîner surchauffe et donc un gaspillage d’énergie possible. Et aussi, l’investissement pour le plancher chauffant est trop élevé pour un faible besoin de chauffage. Les radiateurs basse température suffisent largement et fournissent le même confort que le plancher chauffant.

 

En conclusion, pour les logements assez bien isolés, c’est le plancher chauffant qui est une bonne solution si vous le mettez avec la PAC ou la chaudière à condensation. Pour les logements très bien isolés, c’est le circuit des radiateurs à eau chaude basse température qui est une meilleure solution, quel que soit le générateur de chaleur choisi.