Le chauffage central est une installation de chauffage avec chaudière(s) fioul ou gaz distribuant un réseau bitube (2 tuyaux aller et retour) alimentant des radiateurs, voire des planchers chauffants dans l’habitat, le tertiaire, le commerce, les équipements publics, etc... C’est un chauffage à eau chaude alimenté par une chaudière. Le chauffage central peut être alimenté par un ou plusieurs chaudières dans le cas d'immeubles collectifs, qui fonctionnent souvent en cascade pour optimiser le rendement de production de chaque chaudière.
La chaudière peut être remplacée ou couplée avec par un générateur comme la pompe à chaleur air/eau ou un raccordement sur un réseau de chaleur (chauffage urbain).

Le chauffage central est apparu avec l'exploitation des énergies fossiles dans les grands ensembles d'immeubles d'habitation dans les années 30 avec le développement des chaudières à charbon et surtout dans les années 50-60 avec le développement des chaudières à fioul. C’est opposé aux chauffages "ponctuels" comme les poêles à bois ou à mazout, ou les radiateurs électriques (chauffage individuel).

Le chauffage central est synonyme de chauffage collectif à eau chaude. Son avantage est de présenter une seule production implantée avec une ou plusieurs chaudières en chaufferie, avec une régulation centralisée, très souvent en fonction de la température extérieure. La régulation dite terminale étant effectuée par des robinets thermostatiques sur les radiateurs. Cette production centralisée à base d'énergie fioul ou gaz (mais également bois, avec des chaudières automatiques à pellets par exemple) peut facilement (c'est l'intérêt d'un chauffage central) être mixée avec une énergie renouvelable comme le solaire thermique. Ce qui serait impossible à réaliser individuellement pour chaque appartement si ceux-ci étaient équipés de radiateurs électriques.

 

Le chauffage central est un mode de chauffage le plus souvent utilisé dans les logements (maisons individuelles ou immeubles collectifs). En France, 62% des logements principaux en sont équipés.

 

Le principe du chauffage à eau chaude est une boucle dans laquelle circule de l’eau chauffée de 30° à 80°C distribuée vers des émetteurs de chaleur (radiateurs, planchers chauffants) qui diffusent la chaleur de l’eau dans les pièces. L’eau est chauffée par un générateur de chaleur comme la chaudière, la pompe à chaleur.

 

Schéma simplifié d'un chauffage central:

schema_chauffage_centralSource Image: votrechaudière.com

Schéma plus complet:

Schema Chauffage central bricozoneSource Image: Bricozone

 

Ce système de chauffage central est en effet le choix le plus judicieux qui s’impose aujourd’hui pour plusieurs raisons. À long terme, il détient le coût d'utilisation le plus faible du marché, et il recèle un potentiel d'améliorations et permet les évolutions futurs. Donc il est parfaitement adapatable aux technologiques et aux énergies de demain. C’est également un moyen plus écologique de bénéficier d’un chauffage agréable et régulier puisque son système de thermostat vous permettra d’économiser l’énergie utilisée.

Le chauffage central fonctionne grâce à l’utilisation de diverses énergies et, depuis quelques années, via l’emploi d’énergies renouvelables.

Le principal avantage du chauffage central est son efficacité de chauffe en maximisant l’énergie créée par ce système. Il permet de fournir une grande qualité de chaleur de votre habitation. Le confort procuré est optimum grâce à une chaleur uniforme et régulière. De plus, en combinant un chauffage central à un thermostat, vous pourrez aisément réguler la température de chacune de vos pièces séparément en utilisant les robinets thermostatiques. Les rendements obtenus en utilisant le chauffage central sont souvent 2 à 3 fois meilleurs que ceux obtenu par les chauffages électriques qui consomment énormément d’énergie primaire.

 

Contrairement au chauffage électrique et au chauffage indépendant (poêle), le chauffage central à eau chaude est compatible avec TOUTES les énergies disponibles :

-         Charbon (utilisé dans la 1ère partie du XXème siècle, encore un peu après la 2nde Guerre Mondiale, presque inexistant à nos jours). C’est l’énergie fossile la plus polluante.

-         Fioul (surtout utilisé à partir des années 50, actuellement majoritairement à la campagne ; environ 25% des logements sont chauffés avec cette énergie). C’est l’énergie fossile assez polluante.

-         Gaz (c’est l’énergie la plus utilisée pour le chauffage à nos jours, plus de 40% des logements sont chauffées avec cette énergie), il existe 2 types principaux : gaz naturel (gaz de ville ou gaz réseau) et gaz propane. C’est l’énergie fossile la plus écologique (si la combustion est bien complète, ça n’émet que l’eau et le CO2 (c’est juste un gaz à effet de serre mais pas un polluant). A l’avenir, ce gaz pourra être remplacé par le biogaz donc énergie renouvelable.

-         Electricité : chaudière électrique (à ne pas confondre avec le chauffage électrique direct) où une ou plusieurs résistances sont plongés dans l’eau de chauffage. Mais la consommation est aussi comparable au chauffage électrique direct. La pompe à chaleur, il existe 3 types principaux : aérothermie, c’est une pompe à chaleur air-eau qui utilise les calories de l’air pour chauffer l’eau de chauffage ; géothermie, c’est sol-eau, aquathermie, c’est eau-eau, qui utilise les calories de l’eau de nappe). Ces pompes à chaleur fonctionnent avec l’électricité mais la grande majorité des calories utilisées pour le chauffage se trouvent dans la nature donc gratuite et renouvelable.

-         Bois comme par exemple, les bûches, les plaquettes, les granulés. Les générateurs de chaleur peuvent être : chaudière, poêle bouilleur, insert bouilleur, cuisinière bouilleur. C’est l’énergie renouvelable et neutre en CO2.

-         Solaire thermique. C’est une énergie gratuite et inépuisable.

-         Déchets ménagers (réservé au réseau de chaleur). C’est l’énergie renouvelable.

-         Huile végétale (très peu utilisée à nos jours pour le chauffage), ça se ressemble au fioul comme c’est l’énergie renouvelable et non polluante.

-         Géothermie (à ne pas confondre avec la PAC géothermique) (réservé au réseau de chaleur et on trouve seulement 3 régions où la géothermie est possible : région parisienne, Alsace, Aquitaine).

-         A l’avenir, hydrogène, qui n’émet que l’eau, aucun CO2.

 

Bref, le chauffage central à eau chaude, c’est :

 - Un chauffage durable. A part la chaudière, l’installation hydraulique (radiateurs, tuyaux) est faite pour durer plus de 50 ans.

 - Un chauffage multi-énergie. Ce chauffage à eau chaude peut utiliser 2 ou plusieurs sources d’énergie. Par exemple, gaz avec solaire ; fioul avec bois, gaz avec pompe à chaleur, etc…

 - Évolutif et compatible avec les énergies renouvelables. Si on veut changer l’énergie pour prendre celle moins chère ou plus écologique, il suffira juste de changer la chaudière sans avoir changé le reste de toute l’installation.

 - Capable de réduire la consommation énergétique. Certaines chaudières sont capables de faire des rendements supérieurs à 100% grâce à la loi de la thermodynamique, ce qui n’est pas le cas pour l’électrique (rendement supérieur à 100% impossible). C’est un système qui allie la meilleure performance économique et le meilleur confort.

 

En un seul mot, le chauffage central à eau chaude est un meilleur système de chauffage du point de vue environnemental, économique, du confort.

__________________________________

Energies et Avenir: association des professionnels chauffage durable

Picbleu: quel est le meilleur chauffage et le plus confortable?

Picbleu: principe de chauffage

Guide du chauffage central en PER et multicouche